Fed Time: le marché réfléchit aux ventes au détail clés et aux prix à la production au début de la réunion de la banque centrale

0
48

Points clés à retenir:

  • La réunion de la Fed commence aujourd’hui, l’accent étant toujours mis sur l’inflation et le calendrier de réduction
  • Les prix à la production de mai augmentent plus fortement que les analystes ne l’avaient prévu
  • Les ventes au détail de mai ont chuté plus fortement que prévu à Wall Street

Nous interrompons le focus sur la réunion de la Fed pour jeter un œil à certaines données qui pourraient être prises en compte dans la réflexion de la banque centrale.

Les ventes au détail et les prix à la production pour mai ont tous deux été publiés ce matin, et un premier coup d’œil pourrait renforcer l’impression que la Fed est moins susceptible de prendre des mesures. D’abord un regard sur les données, puis une explication.

L’indice des prix à la production (PPI) a augmenté de 0,8%, au-dessus du consensus de Wall Street de 0,5% et au-dessus de 0,6% en avril. Le Core PPI de 0,7% était également supérieur au consensus de 0,5% de Wall Street. Sur une base annuelle, la hausse a été de 6,6%, la plus élevée jamais enregistrée depuis 2010.

Les données solides du PPI font suite à un rapport sur les prix à la consommation de mai la semaine dernière qui était également plus élevé que prévu, et suggère que les producteurs doivent payer pour les matières premières. Parfois, cela se traduit par des prix à la consommation plus élevés.

Les ventes au détail pour mai, cependant, ont en fait chuté de 1,3%, bien pire que la baisse de 0,7% attendue par les analystes de Wall Street.

Pris dans leur ensemble, les données de l’IPP et des ventes au détail semblent soutenir le récit d’« inflation transitoire » de la Fed. D’une part, les problèmes d’approvisionnement liés à la pandémie et la libération de la demande refoulée liée aux mesures de relance ont entraîné une hausse des prix tant au niveau du consommateur que désormais au niveau du producteur. Mais comme ces dynamiques ont essentiellement suivi leur cours, les ventes au détail semblent reculer.

PLUS DE VIDÉO UKTN

S’il s’agit d’un cas classique où « les prix élevés sont le remède aux prix élevés », les chiffres de l’inflation pourraient s’avérer être un phénomène temporaire. Cela semblerait renforcer les arguments en faveur de la politique actuelle de la Fed et rendre moins probable que nous voyions des feux d’artifice de la Fed lors de sa conférence de presse après la réunion.

Mais pour l’instant, il semble que nous soyons dans un schéma d’attente. Cela ressemble à un type de commerce estival, car le temps estival frappe les côtes du Midwest et de l’Est, ce qui signifie généralement un volume plus léger et moins de sens de l’orientation. Vous ne voyez généralement pas non plus beaucoup de mouvement dans un sens ou dans l’autre lors d’une réunion de la Fed.

Les “mèmes” ont été à nouveau actifs en début de semaine, et ce matin, le bitcoin se retrouve au-dessus de 40 000 $. Il y a un élément du marché à la recherche de volatilité partout où il peut l’obtenir. Et le brut continue d’augmenter, maintenant près de 71,50 $. Les autres matières premières sont en légère hausse jusqu’à présent aujourd’hui, le brut étant toujours en tête.

Les bénéfices technologiques avancent alors que les méga-capitalisations commencent à bouger

La Fed et les données d’aujourd’hui sur l’inflation et les ventes au détail pourraient aspirer beaucoup d’air cette semaine, mais il reste un peu d’oxygène pour quelques bénéfices technologiques. Il y a Oracle
ORCL
(ORCL) plus tard dans la journée et Adobe
ADBE
(ADBE) attendu jeudi, par exemple.

ORCL est une sorte d’action intéressante. Ce n’est pas sexy, mais cela peut être un bon baromètre de l’évolution de l’activité cloud et même donner un indice sur les progrès possibles de concurrents comme Salesforce
CRM
(CRM). Une chose à propos d’ORCL est qu’il peut donner une excellente indication non seulement de ce qui se passe aux États-Unis, mais dans le monde entier, puisque la société a une large exposition aux marchés internationaux.

ADBE s’approche des bénéfices en vol jusqu’à présent en juin, en hausse d’environ 10 % pour le mois après une autre bonne journée lundi. Les actions ont peut-être été aidées hier par quelques notes d’analystes positives, dont une qui place son objectif de cours au-dessus de 600 $. ADBE a clôturé à près de 557 $ hier.

En règle générale, le secteur de la technologie a dominé pour commencer la nouvelle semaine, poursuivant ce qui a été un mois solide jusqu’à présent et aidant à envoyer le Nasdaq 100 (NDX
NDAQ
) à un nouveau record lundi au-dessus de 14 000 (voir le graphique ci-dessous). Comme nous l’avons dit, le bras de fer entre les soi-disant « actions de croissance » comme la technologie et les « actions de valeur » comme la finance et les matériaux se poursuit et pourrait durer un certain temps. Nous sommes à mi-juin et la technologie semble être bien avancée pour le moment.

Cela pourrait changer rapidement, bien sûr, mais de solides performances hier des mastodontes de la technologie Tesla
TSLA
(TSLA), Microsoft
MSFT
(MSFT) et Apple
AAPL
(AAPL) a permis de passer à la vitesse supérieure après une bonne performance du secteur la semaine dernière. Fondamentalement, si la croissance revient vraiment à dominer le marché, cela ne se produira probablement pas sans la participation des méga-capitalisations comme AAPL et MSFT, qui sont toutes deux limitées depuis des semaines. Leurs fortes pondérations dans le secteur ont tendance à avoir plus d’influence que les petites entreprises.

La technologie a pris le drapeau à damier d’hier dans la course sectorielle, tandis que les financières ont continué à se débattre au milieu des inquiétudes concernant la baisse des rendements du Trésor. En fait, si vous regardez comment les choses ont fonctionné hier avec l’énergie, la finance et les matériaux, vous pourriez faire valoir que l’inflation pourrait effrayer un peu moins les gens à l’approche de la réunion de la Fed.

La hausse des actions de croissance par rapport à la valeur était particulièrement intéressante à voir lundi étant donné que le rendement du Trésor à 10 ans a bondi de quatre points de base à 1,5%, ce qui est parfois un indicateur d’une plus grande inquiétude face à l’inflation. Peut-être assistons-nous simplement à une légère consolidation des obligations après qu’elles se soient si fortement redressées plus tôt ce mois-ci. Les prises de bénéfices avant la réunion de la Fed pourraient expliquer une partie de l’action du marché obligataire d’hier.

Pour en revenir à la situation du secteur, c’est la technologie qui a été battue plus tôt cette année lorsque les inquiétudes liées à l’inflation ont commencé, tandis que les secteurs « value » comme les matériaux qui ont tendance à bénéficier de la hausse des prix des matières premières et les financières qui ont tendance à augmenter lorsque les rendements augmentent ont eu un puissant se rallier. Le vent commence peut-être à tourner. Pour combien de temps, c’est difficile à dire et peut dépendre en partie du ton de la Fed demain. Cela inclut à la fois son communiqué de presse et la conférence de presse du président Powell peu après 14 h HE mercredi.

La réunion de la Fed comprend de nouvelles estimations économiques et des projections de taux

À l’approche de la réunion de la Fed aujourd’hui, les analystes s’attendent principalement à une réitération des déclarations précédentes de la Fed selon lesquelles l’inflation est transitoire et le marché du travail a encore besoin de plus de soutien.

De nombreux analystes s’entendent de plus en plus sur le fait que toute annonce concernant une éventuelle diminution des mesures de relance serait davantage un événement de la fin de l’été ou du début de l’automne. Les contrats à terme CME ne montrent qu’une probabilité de 7% de hausse des taux cette année, contre 10% il y a un mois. Maintenant, le débat est de savoir si la première hausse est un événement à la fin de 2022 ou au début de 2023, mais les deux sont si éloignés que ce n’est pas encore quelque chose sur lequel vous vous attendriez à ce que le marché se négocie.

Ce qui pourrait rendre la réunion du Federal Open Market Committee (FOMC) de demain plus intéressante, c’est qu’il s’agit de l’une des quatre réunions par an où la Fed publie ses projections économiques, ce qui signifie que nous aurons une mise à jour sur la croissance économique et l’inflation anticipées.

En mars, la Fed prévoyait une croissance du produit intérieur brut de 6,5 % en 2021 et un taux de chômage de 4,5 %. Il a également fixé les prix des dépenses de consommation personnelle (PCE) à une augmentation globale de 2,4% et de 2,2% pour la lecture de base qui exclut les prix de l’énergie et des aliments. Le PCE est une lecture de l’inflation que la Fed a déclaré surveiller de près.

Plus de pensées nourries : Dans la perspective de demain, il serait très surprenant de ne pas voir l’estimation de l’inflation du PCE de la Fed augmenter un peu, mais quelle est la hauteur de la question. L’inflation est maintenant bien supérieure à l’objectif à long terme de 2 % de la Fed, selon l’indice des prix à la consommation de la semaine dernière qui a montré une augmentation de 5 % en glissement annuel, mais Powell a déclaré lors de sa dernière conférence de presse que la Fed était prête à laisser l’inflation courir. chaud si l’image de l’emploi ne s’est pas complètement remise de la pandémie (et elle ne l’a pas fait).

« Dot Plot » en bref alors que la Fed se réunit : La réunion de demain comprend également des mises à jour des projections de taux des responsables de la Fed pour les années à venir. Le soi-disant “dot plot” des projections de taux de la réunion de mars a montré que quatre responsables de la Fed prédisaient une hausse des taux en 2021 et sept en voyant une avant la fin de 2022, la majorité voyant les taux rester au niveau actuel de 0,25% jusqu’à la fin de l’année prochaine. Les investisseurs surveilleront probablement ces points de près demain pour voir s’il y a un signe que la Fed devienne plus belliciste.

Si c’est le cas, cela pourrait aider le dollar, qui semble s’être stabilisé juste au-dessus du support psychologique à 90 pour l’indice du dollar. Il est tombé en dessous de 90 récemment pour la première fois depuis le début de cette année, et tout discours conciliant de la Fed pourrait contribuer à le faire baisser à nouveau. De manière générale, le dollar s’est affaibli après la dernière réunion, une tendance qui pourrait aider les entreprises exportatrices américaines.

Vue VIX : À l’avenir, les contrats à terme sur l’indice de volatilité Cboe (VIX) pour la fin de l’été et le début de l’automne sont actuellement évalués au-dessus de 20, bien que le premier mois soit inférieur à 16, ce qui signifie que le marché reste en contango (avec les mois suivants plus élevés que les plus proches), mais pas à des niveaux qui feraient peur aux enfants, pour ainsi dire. Surtout quand on considère que 20 est la moyenne historique pour VIX et même les contrats à terme d’octobre ne sont pas bien au-dessus de cela. D’après ces chiffres, il ne semble pas que les traders envisagent beaucoup de risques de turbulences estivales. N’oubliez pas, cependant, que la volatilité peut changer très rapidement et de façon très spectaculaire. Une école de pensée suggère qu’une faible volatilité elle-même peut parfois être une indication qu’une volatilité plus élevée pourrait être en route. N’oubliez pas que la moyenne historique du VIX est d’environ 20, et elle est brièvement passée au-dessus de 80 l’année dernière lorsque la pandémie a claqué les marchés.

Commentaires de TD Ameritrade® à des fins éducatives seulement. Membre SIPC.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here